© 2023 by My site name. Proudly created with Wix.com

Méditation et cercle de guérison

Je pourrais vous faire l'éloge de la méditation et du cercle de guérison pendant des heures entières, vous convaincre qu’il s’'agit d’'une pratique essentielle dans votre existence, qu’elle contribue à l'épanouissement de tous les secteurs de votre vie,… mais tellement de choses ont déjà été écrites là-dessus que je choisis délibérément cette légende qui résume pour moi l'essentiel de la démarche…

 

Une vieille légende hindoue raconte qu'il fut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

 

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci :

 

« Enterrons la divinité de l'homme dans la terre ».

 

Mais Brahma répondit :

« Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera ».

 

Alors les dieux répliquèrent :

« Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans ».

 

Mais Brahma répondit à nouveau :

« Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous les océans et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface ».

 

Alors les dieux conclurent :

« Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d'endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour ».

 

Alors Brahma dit :

« Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme: nous la cacherons au plus profond de

lui-même, car c'est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher ».

 

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui...

 

Si la méditation équivaut à des pas que l'on fait sur la route de notre être, alors je veux courir...

 

Les séances ne demandent aucun pré-requis, sont accessibles à tout le monde à tout instant de l'année. Elles diffèrent chaque fois en fonction des énergies et de la canalisation du moment.

 

Dans tous les cas, partage d'amour et de cercle de guérison sont au rendez-vous.

Au plaisir de vous retrouver.

Constellations holistiques

"Tout ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin"  C. Jung

 

La constellation est un puissant outil, d'origine chamanique, destiné à guérir de son destin.

 

Il fait appel à la notion d'inconscient collectif et individuel, ainsi qu'au mouvement de l'âme.

 

Constellations comme référence au système des étoiles dans lequel chacune a sa place et son rôle à jouer. Et lorsque l'une d'elle se modifie, c'est le système entier qui en est transformé.

 

Un enfant ne naît pas vierge. Il arrive au monde avec ses mémoires, transgénérationnelles, génétiques et karmiques. Il arrive dans un milieu défini qui a ses propres attentes, ses propres valeurs, ses propres croyances; défini par ses codes géographiques et sociaux.

C'est donc lourd de toutes ces mémoires, attentes et conditionnements que l'enfant commence sa vie.

 

Si pour vous, le sens de la Vie est d'évoluer vers le cœur de vous-même, il est important de vous délester, de vous dégager de tous ces poids et intrications qui ne sont pas vous et qui, par conséquent, ne vous appartiennent pas mais cependant sont en résonnance de fréquences avec vous.

 

La constellation est donc un chemin de résolution, de régulation et de guérison.

 

Il s'agit d'une thérapie brève, orientée vers la solution. 

 

C'est le chemin qui mène au cœur de soi, dans la légèreté et l'allégresse.

 

NB : les constellations sont généralement connues sous le versant familial et pourtant, cet outil permet, comme tout autre cadre thérapeutique de traiter d’autres aspects tels que les projets de Vie, les symptômes et les maladies, les questions de choix, les régulations énergétiques ou tout autre question cherchant sa solution.

Atelier d'abondance

Le thème de l'abondance est sans doute ce qu'il y a de plus ou moins caché au fond de chaque être comme un désir profond, réalisable ou non en fonction de nos croyances et conditionnements.

 

Si vous prenez certaines régions du quart monde, qui sont depuis des décénnies en situation de survie, l'urgence des besoins primaires est au centre des préoccupations. Dans ces systèmes, il n'y a pas de place dans les esprits pour l'abondance.

 

Si vous allez dans d'autres hémisphères, en fonction des croyances directrices telles que le système des castes en Inde et dans bien d'autres régions, en fonction de votre appartenance à telle ou telle classe sociale, vous pouvez ou pas du tout prétendre à l'abondance. Personne n'imagine un roi pauvre et un "intouchable" riche. Il y a donc une prédétermination sociale et culturelle qui influence notre condition.

 

Cela provient de la division dans laquelle nous sommes plongés en arrivant dans ce monde.

 

Nous pouvons accepter les choses en l'état mais en secret avouons que nous nourrissons l'envie et la jalousie du pouvoir d'achat, du bonheur ou de l'abondance d'autrui. Si nous en avons, nous le défendons, si nous n'en avons pas, nous l'envions...

 

Ainsi se crée le cortège des caractères et des caractéristiques des uns et des autres qui handicapent plus ou moins nos vies, de manière consciente ou inconsciente, car absolument personne n'est insensible à ce thème.

 

Alors de quoi parlons-nous lorsque nous parlons d'abondance? 

 

Pour certains, ce sera uniquement de l'argent, pour d'autre de l'amour, de la joie, des amis, la santé.... dans tous les cas, tout ce qu'une personne non limitée et non conditionnée est en droit de prétendre, car notre Nature EST Abondance. C'est notre droit de naissance.

 

Cet atelier vous propose donc de visiter vos systèmes de croyances et de limitations, par différents outils, pour vous permettre à nouveau d'accueillir votre richesse et votre abondance innées.

 

Abandonnez-vous  à l'abondance de la Vie...

 

 

 

 

 

 

Atelier du pardon

Le pardon

 

Le pardon est un don, un cadeau, que l’on se fait, que l’on fait à son cœur, un baume de cicatrisation, une douche du cœur, un remède au poison émotionnel que constituent la haine, la rancœur, le ressentiment.

Nous rencontrons la notion du pardon dans toutes les nations, toutes religions confondues,  tout au long de l’humanité. Pourtant ce concept a pris une connotation parfois sombre, jusqu'à être un aveu de faiblesse.

Hors si on a le courage de demander pardon, on se rend compte que le pardon nous rend toute la puissance cachée derrière nos blessures non cicatrisées.

Qu’importe si le conflit est énorme ou anodin, s’il concerne des personnes, des idées ou des concepts,  le pardon délivre de l’énergie qui jusque-là était stagnante et pervertie par le blocage.

Le pardon concerne l’offensé, pas l’offensant.

Le pardon ne concerne pas la loi, pardonner ne veut pas dire abandonner, se soumettre à l’horreur sans broncher. Toute faute demande réparation devant la loi des hommes. Nous parlons ici d’une autre loi, la loi du cœur, celle qui fait qu’on arrive libre devant l’offenseur, qu’on est serein parce que libéré de toute peur.

Le pardon n’est pas religieux, le pardon est tellement grand qu’aucun temple ne pourrait le contenir, aucune philosophie se l’approprier. Le pardon est un état d’être, un état de guérison profonde ainsi qu’une résurrection à l’amour.

Pardonner ou demander pardon ?

Même si cela parait proche, les deux démarches sont éloignées à l’extrême.

S’il nous semble logique ou normal d’accorder notre pardon, de dire : « je te pardonne », l’origine de cette démarche provient pourtant du jugement, de l’égo. Je juge que je suis capable de pardonner et que le pardon est une démarche qui concerne l’autre.

En revanche, demander pardon exige de s’en remettre à plus grand que soi, à une énergie qui fait appel à l’humilité et dont l’égo ne peut se nourrir.

Humilité ne rime pas avec humiliation.

L’humilité c’est s’en remettre à plus grand, plus compétent que soi. C’est accepter nos capacités et nos limites dans un domaine précis, c’est être en ouverture du cœur qui ouvre l’esprit. L’humilité survient seul pour écarter l’ego.

L’humiliation est un rabaissement conduisant à la mortification, cela implique une relation entre individus.

Demander pardon c’est s’ouvrir, c’est arrêter d’utiliser les autres comme prétexte pour rester fermé, enfermé dans les jugements, les peurs, le malheur. C’est une ouverture vers la responsabilité de notre bonheur sans culpabilité.

Le don du pardon est un outil infaillible, incorruptible, inépuisable, salvateur, à la portée de tous et gratuit.

Les cercles de pardon

Créés en 2012 par Olivier Clerc les Cercles de Pardon ont pour objectif de vous faire vivre en deux ou trois heures un très beau rituel de guérison du cœur, aussi simple que puissant.

 

Approche transpersonnelle, un Cercle de Pardon vous donne l’occasion de faire œuvre de pardon vis-à-vis des autres et de vous-même, y compris par rapport à des personnes non présentes, sans avoir à évoquer devant autrui vos problématiques ou blessures personnelles.

 

Il permet à votre cœur de guérir et de se libérer des couches de rancune, de tristesse ou de haine qui l’empêchent d’aimer pleinement.

 

Cette manière nouvelle d’aborder le pardon a déjà profité à plusieurs milliers de personnes dans le monde.

How Could Anyone - Shaina Noll
00:00 / 00:00